Ubuntu pour le commun des mortels

Un nouvel article orienté « geek » cette fois-ci et principalement consacré à Ubuntu, système d’exploitation que j’utilise régulièrement (quoique un peu moins depuis quelques mois).

Récemment j’ai fait migrer une connaissance sous Ubuntu et je vous raconte ici pourquoi et comment.

Problème

Il s’agit d’un vieil ordinateur portable Compaq datant de quelques années, pas vraiment obsolète mais commençant à accuser son âge. Le système d’exploitation fourni dessus est un Windows Vista (que je connais assez bien) et ça ce n’est pas une surprise l’ordinateur ayant été acheté dans les circuits traditionnels. Malheureusement pour un utilisateur peu formé, l’utilisation d’un système Windows entraîne assez rapidement des soucis (virus, lenteurs). Notre utilisateur s’est donc retrouvé avec une machine inutilisable et a fait appel à une première connaissance afin de l’aider à retrouver l’usage de son ordinateur. Je ne sais pas ce qui a été fait exactement mais les tentatives de réinstallation de Windows par cette personne se sont révélées infructueuses pour plusieurs raisons (formatage un peu hatif de certaines partitions, pas de cd Windows original et légal, ou alors cds de restauration incompatibles).

Résultat : machine inutilisable …

Diagnostic

Je suis donc venu avec un Live-cd d’une version ancienne de Ubuntu que j’avais dans un coin et j’ai démarré le portable pour vérifier que la machine ne présente aucun problème matériel. Heuresement tout fonctionne, les périphériques sont reconnus y compris la carte wifi (incontournable pour un ordinateur portable). J’en profite pour effectuer un petit tour des lieux et présenter un peu les logiciels de base et le fonctionnement d’Ubuntu au futur utilisateur. Je lui explique les différences avec Windows et le prévient que de nouvelles habitudes seront a prendre.

 

Résultat : Il est d’accord pour l’installation.

Installation

J’embarque donc l’ordinateur chez moi pour l’opération de réinstallation. Je télécharge la version la plus récente disponible d’Ubuntu et crée une clé USB de démarrage, manipulation que je conseille de préférence à l’utilisation d’un Live-Cd mais qui a l’inconvénient de nécessiter d’avoir déjà un Ubuntu suffisament récent d’installé sur une autre machine. J’effectue une première installation à l’aide de la clé USB dans l’espace libre laissé par le formatage précédent. Une fois cette première installation faite, j’ai monté la partition « survivante » et récupéré les données sur un disque externe.

 

Et c’est là que je n’ai pas optimisé le truc (…. mais heuresement que l’installation est rapide) car je réinstalle de nouveau Ubuntu cette fois un utilisant l’ensemble du disque et effectue quelques opérations de configuration de base comme la mise en place d’un autologon (pour avoir le même fonctionnement qu’avant) et l’installation de quelques logiciels supplémentaires dédiés aux multimédia. J’ai ensuite recopié les données précédemment sauvegardées et créé un raccourci sur le bureau pour y accéder.

Enfin, j’ai téléchargé le livre (gratuit) « Simple comme Ubuntu » (actuellement la meilleure ressource pour un utilisateur venant du monde Windows et passant sous Ubuntu) et créé un raccourci sur le bureau pour y accéder.

Finalement, j’ai livré le portable à l’utilisateur qui a depuis réussi a installer d’autres logiciels tout seul et m’a fait part de sa satisfaction.

Résultat : le portable a retrouvé une seconde vie alors qu’il a failli finir à la poubelle (de l’aveu même de l’utilisateur)

Conclusion

Ubuntu n’est peut être pas parfait mais pour une utilisation standard de type bureautique et légèrement multimédia ça convient tout à fait. Maintenant le problème d’Ubuntu (et des systèmes GNU/Linux en général), c’est qu’il n’ a pas les mêmes moyens de persuasion (notamment au niveau marketing) que Microsoft ou Apple et que Linux garde une image élitiste auprès du grand public.

 

12 Comments

  1. Concernant l’install a partir d’une clef usb, je conseil UNetBootin qui existe sous Windows et Linux et fait bien le boulot :
    http://unetbootin.sourceforge.net

    Je rajouterai aussi qu’a aujourd’hui, on peut tout faire sous Ubuntu. Et notamment du multimedia et de la bureautique. Les logiciels suivants sont totalement opérationnels :
    flash, firefox, thunderbird, equivalent .NET, lecteur PDF, suite bureautique, lecteurs videos et audio, editeurs images/audio/video, gravure, … et meme jeux video ! Bon pour les jeux DirectX 11 voir 10 c’est pas sur que ca marche … mais les jeux sortis avant 2006 pas de probleme. Les emulateurs marchent bien aussi.

    Ubuntu c’est le système d’exploitation pour les êtres humains ;)

  2. Merci pour ton commentaire, je ne connaissais pas UNetBootin, ça m’a l’air intéressant.
    Je suis d’accord on peut quasiment tout faire sous Ubuntu aujourd’hui, par contre honte à moi j’avais complètement oublié qu’un des slogans d’Ubuntu c’est d’être un système d’exploitation pour les autres humains :)

  3. Non ton titre est bon, it rocks like ubuntu :D

    Bon pour le fun je vais laisser mon témoignage perso pour donner envie a d’autre et expliquer comment et pourquoi on peut passer de Windows a Ubuntu (ou une autre distrib grand public) un peu comme on passerait du coté obscure au bon coté de la force ;)

    Lorsque j’ai commencé sous GNU/Linux c’était en 1996 avec la distribution RedHat … ca commence a dater ! A l’époque le noyau Linux avait a peine 5 ans.

    Malheureusement, ca n’a pas pris, Windows 95 venait de sortir et un ami m’en donna une copie. Tout le monde utilisait 95 donc comme un mouton je l’ai réinstaller par dessus RedHat …

    Il faut dire qu’a l’époque, pour jouer sur PC il fallait DOS et/ou Windows. Aucun jeux du commerce n’était porté sous Linux :(

    Ce n’est qu’en 2003 que je me remis a Linux afin de monter un serveur FTP. Parmi toutes les distributions existantes, je choisissais Debian car elle est stable, sécurisée et facile a installer. Voila comment je me suis fait la main …

    A force d’utiliser Debian sur mon « serveur », je me rendais compte de la qualité de Linux, sa facilité a installer un logiciel en utilisant les dépôts, la disponibilité de la communauté, … Je décidais en 2006 d’installer mon PC de bureau sous Debian.

    C’est la que je compris pourquoi il est difficile pour un utilisateur de Windows de passer sous Linux :
    – soyons réaliste, Microsoft se laisse effrontément pirater par les particuliers ! Les autres éditeurs aussi, ils savent aussi que si ils sont présent à la maison, ils le seront en entreprise (la ou on payes des licences)
    – sous Debian par exemple la philosophie est de ne mettre dans les dépôts officiels que des logiciels free, donc on ne trouve pas le décodeur mp3, le flash, … enfin bon pas mal de truc indispensable aujourd’hui pour naviguer sur le net !

    C’est en 2007 que j’ai entendu parler d’Ubuntu. Et je peux vous assurer qu’on peut remplacer Windows par Ubuntu tout en y gagnant en expérience utilisateur, je m’explique :
    – plus de virus, spyware et autre trojan
    – plus de plantages, on demande d’arrêter l’ordi, il s’eteint, pas comme sous seven ou on attends que tel ou tel programme se ferme pour finalement maintenir le bouton de mise sous tension enfoncé et forcer l’arrêt complet (si si ca arrive souvent a mon entourage lol).
    – plus de prise de tête pour mettre a jour ses logiciels car dans 95% des cas ils sont dans les dépôts et se mettent tous a jour en deux cliques. Tous les logiciels du monde Windows soit existent aussi sous Linux (Acrobat reader, 7Zip, Firefox, thunderbird, virtualbox, openoffice, libreoffice, …) soit on va trouver leur équivalent aussi bon voir de meilleur qualité.
    Les seuls exceptions a mon avis sont MS Visio et Photoshop où l’équivalent linux est moins bon mais tout a fait correct.
    – on peut jouer sous Linux. Il y a beaucoup de jeux de qualité qui sont libres mais aussi d’autre du commerce sous Windows (ceux sortis avant 2005/2006, date de sortie de directx 10, ne posent pas trop de problème a émuler via le couple Wine/PlayOnLinux).
    – les logiciels sont gratuit, même mieux opensource / free software. C’est a dire que l’on peut les utiliser, les distribuer et même les modifier (bon seul une minorité des utilisateurs font ca :)) librement sans payer de licence. On con tribut ainsi a la communauté, plus ou moins. On peut par exemple si on le souhaite s’investir dans la traduction, ou l’amélioration du logiciel
    En plus de par sa nature ce genre de logiciel ne peut pas etre abandonné si il est a succès car le code source étant dispo il y aura toujours quelqu’un pour prendre la relève !
    – on peut choisir son interface graphique entre Gnome, KDE, LXDE, XFCE, Unity, …
    On est pas obligé d’utiliser Aero comme sous Seven.

    Enfin je finirai en précisant qu’il n’y a pas que Ubuntu qui est convivial comme distro, je peux cité pour les avoir testé :
    – Linux Mint, OpenSuse, Fedora, Mandriva et mon coup de coeur : Debian (meme si c’est un peu ardu pour la partie multimedia)

    Bon je crois que j’ai dépassé mon quota phrases pour ce soir, je vous laisse la place de poster les votres :)

  4. Dis donc ton commentaire est plus long que mon article :-)
    Joli témoignage sinon, voici le mien ;-)

  5. J’ai installé Ubuntu en dual-boot sur mon ordi.
    Résultat ?
    Je ne l’utilise jamais… :(

    Etant infographiste et ayant toutes mes habitudes sur la suite Adobe je ne peux pas encore me résigner à sauter totalement le pas.

    Et pourtant… qu’est-ce que j’en ai marre de la lenteur de Windows… (malgré les nettoyages réguliers de bases de registre, etc).

    J’ai aussi « peur » de perdre en productivité en devant repenser toutes mes habitudes et affronter de nouveaux problèmes (avec les drivers notamment)… bref…

    Est-ce que je passe vraiment à coté de quelque chose ?

  6. Si tes outils te ralentissent, ça peut être intéressant de changer.
    Les produits Adobe « peuvent » fonctionner sous Ubuntu : http://doc.ubuntu-fr.org/photoshop , mais il y a beaucoup de bidouille à effectuer, sinon tu peux passer à gimp ou inkscape et que sais-je encore.
    Mais je pense que pour toi et pour ton métier le plus simple serait de passer à Mac, là ça va marcher tout de suite par contre ça va coûter bonbon (notamment si tu dois racheter Photoshop & co … en plus du matos).

  7. Ben du coup tout à l’heure je me suis fait une session Ubuntu pour m’y remettre…

    J’ai voulu synchroniser Google Chrome, ça tourne ça tourne et ça tourne en vain…

    J’ai annulé au bout d’une demi-heure.

    J’ai voulu aller sur Facebook. Impossible.

    J’ai ensuite découvert qu’Evernote n’xiste pas sous Linux, mais j’ai trouvé Nevernote… et d’un coup c’est carrément tout Ubuntu qui a planté ! :o

    Impossible de cliquer ou que ce soit, comme si tout avait freezé ! :o

    J’ai rebooté et je suis retourné sous Window$ ou tout fonctionne bien… c’est d’un triste… je suis le premier à le reconnaitre. :(

  8. @Damien,

    après avoir fait la promo d’ubuntu voici comment retenté l’aventure dans ton cas (si tu le souhaite bien sur) :

    Tu peux installer evernote sous ubuntu :
    http://www.szdavid.com/wordpress/2008/08/09/installer-evernote-sur-ubuntu/

    Pour facebook, il faut savoir que sous la plupart des distros GNU/Linux les logiciels / format / codecs non libres ne sont pas installés par defaut, donc suit cette doc :
    http://doc.ubuntu-fr.org/formats_non-libres
    (utilise juste la commande ds la partie « Installation simple et rapide »)

    Concernant le freeze, normalement tu peux toujours reprendre la main via les touches magique ou un terminal virtuel …
    http://doc.ubuntu-fr.org/touches_magiques
    http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/lorsque_le_systeme_gele
    tu peux aussi affecter une combinaison de touche genre Ctrl+Alt+Echap (comme sous windaube) pour demarrer le gestionnaire des taches ubuntu (gnome-system-monitor)
    http://doc.ubuntu-fr.org/moniteur_systeme

    Pour ta synchro google, que synchronises tu ?
    Avec chrominium ou chrome ?

    Enfin, tu peux installer CS5 sous ubuntu et/ou voter pour que Adobe compile/dev leur « Creative Suite » pour ubuntu, moi j’ai voté :)
    http://getsatisfaction.com/adobe/topics/produce_creative_suite_for_linux

    As j’oubliais, connais tu la version Ubuntu Studio ? Car si tu fais du graphisme c’est l’ideal car les outils necessaires sont deja présents par defaut
    Ou sinon tu peux installer le packet ubuntustudio-graphics dans ta version ubuntu installée
    http://doc.ubuntu-fr.org/ubuntu_studio

  9. Tout d’abord un grand merci !

    Le moins que l’on puisse dire c’est que tu prends pas tes lecteurs à la légère ! :)

    Pour le freeze sous Ubuntu j’avais essayé alt-tab (au cas ou ça me ferait basculer sur une autre appli) et control-alt-suppr. Mais rien n’y faisait. Je n’avais pas pensé à ctrl-alt-echap, je tacherais de m’Evernoter ça. ^^

    J’ai tenté une synchronisation sous Chrome, tu me recommanderais de passer à Chromium ? Pourrais-je y importer tous mes réglages Chrome ? (bon je suis pas un assisté non plus ça je pourrais chercher par moi-même si c’est faisable ou pas).

    Et sinon je serais prêt à passer à des logiciels libres de retouches d’image, notamment grace à Gimpshop… autant passer au libre à 100%.

    Pour Facebook il me semblait que c’était plus un problème de connexion qu’un problème de codecs.. mais j’avoue ne pas trop savoir, j’essairais d’installer les codecs.

    Evernote avec Wine pourquoi pas, mais j’ai souvent lu que Wine ralentissait le tout et n’était pas une solution optimale non ?

    Entre un Win7 piraté et un Ubuntu propre je vais devoir faire le choix très vite, je compte reformater entièrement mon ordi dans mois de 2 semaines et arrêter les dual-boot…

    Et j’ai toujours cette petite crainte de perdre en efficacité… va falloir de toute façon que j’utilise Wine car j’utilise un logiciel de gestion de compte qui n’a pas de portage Linux…

    Hmm et quels sont mes intérêts ? Passer à Ubuntu pour la beauté du geste ? Arf… je suis encore très très indécis.

    Mais encore une fois merci pour ta réponse, j’ai tout Evernoté tes liens pour le coup et je tâcherais de me prendre un moment pour les essayer. :)

  10. Merci marmotte pour toutes ces informations complémentaires.
    Damien devrait avoir maintenant plus d’éléments pour se pencher sérieusement sur ubuntu (si il trouve un moment pour le faire :-) )

  11. Hey j’avais pas fait gaffe que c’était Marmotte et non pas Vrjbln qui m’avait répondu ! (pourtant y a les photos… ><)

    Bon ben merci à Marmotte pour les informations détailées.

    Et merci à Vrjbln pour avoir suscité ses questions, et donc les réponses qui ont suivies ! ;)

  12. pas de pb c’etait avec plaisir, n’hesite pas si tu as des questions …

Comments are closed.